Villages

Ancienne auberge

Linhares da Beira

Linhares da Beira

Cette auberge, qui sera plus tard l’hôpital de la miséricorde, est un élément important pour comprendre les solidarités médiévales. Là, on portait assistance aux pauvres, aux pèlerins, aux malades et à tous ceux qui, de passage ou résidant dans la ville, avaient besoin d’un abri et/ou de soins. On sait également que Sancho 1er, a légué dans son testament 100 maravédis à cette auberge. Avec l’implantation de la confrérie de la miséricorde, elle devient son hôpital, et le bâtiment subit des aménagements importants et successifs. L’auberge/hôpital est un bâtiment à un étage, avec à l’extérieur, un porche en arc plein, surmonté d’une niche avec une statue de Saint Antoine. Aux extrémités, on peut voir aujourd’hui encore deux gargouilles, l’une anthropomorphique et l’autre zoomorphique, que la tradition locale dit représenter le diable et une chèvre. Plusieurs légendes en sont nées, concernant Dame Lopa, ancienne propriétaire de la maison qui aurait signé un pacte avec le diable, soit sous l’influence d’une servante (la même chose se passe avec la légende de la Dame au pied de chèvre) ou sur sa propre initiative, et elle aurait été sauvée de cette soumission maléfique sur l’intercession de Saint Antoine.