Villages

Château et murailles - AHP Sortelha

Sortelha

Sortelha

Le château a été classé monument historique en 1910. Sa situation géographique permettait de contrôler la vallée. Il se peut qu’il ait existé, sur les lieux, un fort préromain. Au moyen-âge, le repeuplement de la région a lieu au 12e siècle avec Sanche Ier, puis en 1228, Sanche II octroie une charte à Sortelha et c’est à cette époque que le château aurait été bâti. C’est un château construit sur la roche, de style roman-gothique, avec ici ou là des éléments de style manuélin. Les murailles ont été construites en bâtissant deux murs épais et parallèles, l’espace était ensuite rempli de grosses pierres et de gravier. La forteresse se trouve à l’extérieur du périmètre fortifié, au sud de celui-ci ; il y a un donjon de plan carré au centre de l’enceinte. Il n’a qu’une seule ouverture au sud (un porche en arc en plein cintre), trois meurtrières et des merlons rectangulaires. Il possède également deux portes : la porte du château et la fausse porte. La première a un balcon à mâchicoulis et, à côté, les armoiries royales de Manuel 1er avec des sphères armillaires. Ce balcon est traditionnellement appelé balcon de Pilate. Le périmètre fortifié de la ville a un tracé ovale irrégulier. La muraille repose, en plusieurs endroits, directement sur l’affleurement rocheux et il n’y a pas de merlons. Elle a quatre portes qui permettaient la liaison avec l’extérieur : la porte de la ville ou porte de la municipalité, la porte neuve, la fausse porte et une autre fausse porte à côté du château. Il existe également une autre tour, la tour du fanal, de plan carré, sans fenêtres. Parmi les particularités de ce château, il faut remarquer l’absence de merlons sur les murailles, la tour circulaire au-dessus du chemin de ronde, des portes en arc brisé, d’autres en arc en plein cintre et « l’aune » et « la coudée » (mesures étalon) de la porte neuve. Ces anciennes mesures médiévales, « l’aune » et « la coudée », y ont été placées sur ordre du roi. Elles avaient pour fonction de servir d’unités de mesure pour les foires qui avaient lieu ici. À l’époque moderne (17e-18e siècles) le faubourg commence à se développer à l’extérieur de la ville, au départ à partir de la sortie vers Sabugal. Il s’est disséminé plus tard sur les versants et s’est éloigné des murailles. Le faubourg s’est développé relativement loin du noyau fortifié et se caractérise surtout par ses manoirs. Les troupes napoléoniennes sont passées par Sortelha et, lors des combats qui ont eu lieu ici, elles ont dynamité une partie de la muraille du château. Ainsi, quand nous sommes sur la place de Corro, tournés vers la porte de la ville, nous pouvons voir à gauche de celle-ci, une partie de la muraille récemment reconstruite. Ce monument historique a été récemment remis en valeur dans le cadre du programme des Villages historiques du Portugal.