Villages

Église Sainte-Marie (cathédrale)

Idanha-a-Velha

Idanha-a-Velha

La configuration actuelle de l’église est le résultat des travaux de restauration impulsés par Fernando de Almeida. Cette restauration de l’église, à la fin du 16e siècle, dernière époque de travaux successifs, dans l’intention de lui rendre son aspect d’origine. Le lieu choisi pour l’implantation de cette église a une longue tradition sacrée. Au 4e siècle ou au début du 5e siècle, on y a construit ou adapté un bâtiment pour le culte. À la moitié du 6e siècle, un nouvel édifice chrétien est construit dans ses environs. La nouvelle construction est, probablement, contemporaine de l’élévation de la ville au statut d’évêché, à une date que l’on ne saurait préciser, pendant la domination suève. Pendant la domination musulmane, l’église, telle que nous la connaissons aujourd’hui, est construite. Elle sera bâtie par la communauté locale mozarabe à la fin du 9e siècle, époque à laquelle le diocèse est momentanément restauré. Cet exemplaire notable de l’architecture mozarabe prouve la vitalité de la ville à l’époque musulmane. L’édifice semble avoir été plus tard converti en mosquée. On ne sait guère quelles modifications ont été faites pour le transformer en mosquée. Il était en ruines à la moitié du 13e siècle. Les Templiers auraient récupéré une partie des ruines pour y bâtir leur église, dédiée à Sainte Marie. Il semble que l’aspect actuel de l’église serait le résultat de cette restauration, faite à la fin du 15e et au début du 16e. Au cours de cette restauration, la limite nord de l’église a été consolidée et un clocher du côté est du pignon de la façade nord, formé de deux arcs symétriques en plein cintre avec un œil-de-bœuf dans la partie supérieure, a été bâti. Des côtés ouest et nord, les portes principales ont été percées. À partir de 1497, par ordre du roi Manuel, gouverneur de l’Ordre du Christ, une nouvelle campagne de travaux commence.