Villages

Murailles et portes de la ville

Trancoso

Trancoso

Bien que sa construction remonte, pour le moins, au 12e siècle, l’enceinte fortifiée, existant aujourd’hui, est le résultat de l’agrandissement effectué par les rois Alphonse III et/ou Denis (1248-1325). Sous le règne du roi Ferdinand, elle a été amplement réaménagée avec la construction de murs et de tours et, au cours des siècles, elle a fait l’objet de réparations plus ou moins importantes, raison pour laquelle il est difficile d’attribuer une date précise aux différents éléments qui la composent. En dépit des démolitions perpétrées aux 19e et 20e siècles, l’ancien noyau urbain de Trancoso est encore aujourd’hui délimité, sur pratiquement toute son étendue, par l’imposante ceinture de murailles médiévales. Quelques-unes des tours et trois des quatre portes principales (portes d’El Rei, portes du Prado et porte de Carvalho) ont été conservées, ainsi que les deux portes secondaires (porte de la trahison et de l’œil du soleil) et un guichet (Boeirinho). Les portes d’El Rei et les portes du Prado sont les plus imposantes ; elles sont encadrées de deux tours robustes, et la porte de Carvalho est surmontée d’une statue, qui serait selon l’opinion de beaucoup celle du légendaire chevalier João Tição. L’enceinte fortifiée a été classée monument historique en 1921.