Villages

Porte nord

Idanha-a-Velha

Idanha-a-Velha

La cité romaine fut dotée d’une muraille entre la fin du 2e siècle et le début du 4e siècle apr. J.-C. L’enceinte est de plan ovale, ajustée aux irrégularités du terrain, avec un périmètre d’environ 750 m. Le mur, d’aspect robuste, réutilise les abondants matériaux des constructions précédentes. Il est renforcé sur son pourtour par des tours semi-circulaires et rectangulaires, régulièrement espacées. La construction de la muraille a réduit la surface urbaine ; des parcelles importantes de la ville sont restées à l’extérieur, comme, par exemple, des maisons et des thermes. Plus tard, pendant l’occupation musulmane, la muraille sera restaurée et consolidée, mais sa physionomie, semble-t-il, n’en a pas été grandement modifiée. Il semble que les Templiers ont utilisé la forteresse comme clôture et l’ont réparée à certains endroits. La porte nord, qui permettait d’entrer dans la ville, possède 3 arcs en plein cintre, tous reposant sur des corniches saillantes ; elle est flanquée de deux des tours semi-circulaires. Il semblerait que ce soit d’ici que partait la voie menant à Braga.